Protection Sociale Complémentaire

unsa PSC.webp

La ministre de la Transformation et de la Fonction Publiques, Amélie de Montchalin, a présidé la réunion de lancement des travaux sur l’ordonnance PSC qui doit être discutée au CCFP au début 2021. L’UNSA a rappelé ses 10 principes et principales revendications. L’ambition est de permettre à tous les agents publics, titulaires comme contractuels, actifs comme retraités, de bénéficier d’une Protection Sociale Complémentaire de qualité.

L’UNSA a rap­pelé dix éléments qu’elle juge comme impor­tants alors que s’ouvre ce dos­sier aux mul­ti­ples enjeux (cou­ver­ture santé de tous les agents, pré­voyance amé­lio­rée, pou­voir d’achat,…)

1. Un cou­plage entre santé et pré­voyance.

2. Un dis­po­si­tif pre­nant en compte la soli­da­rité inter­gé­né­ra­tion­nelle.

3. Un dis­po­si­tif pre­nant en compte la soli­da­rité pro­fes­sion­nelle, qui couvre tous les agents en toutes cir­cons­tan­ces.

4. Une par­ti­ci­pa­tion signi­fi­ca­tive et inci­ta­tive de l’employeur.

5. Une adhé­sion non obli­ga­toire dans le cadre actuel.

6. Un dis­po­si­tif qui donne une place au dia­lo­gue social dans l’établissement des cahiers des char­ges, des appels d’offre, des choix rete­nus.

7. L’amé­lio­ra­tion des dis­po­si­tions sta­tu­tai­res en pré­voyance.

8. La néces­sité de ne pas entre­te­nir la confu­sion entre Protection sociale et Action sociale.

9. L’inclu­sion de la dépen­dance dans les offres rete­nues.

10. La por­ta­bi­lité indis­pen­sa­ble.

L’ordon­nance devrait cou­vrir toute la fonc­tion publi­que et ouvrir la porte à des dis­cus­sions ver­sant par ver­sant. La minis­tre a évoqué des pers­pec­ti­ves per­met­tant d’amé­lio­rer la cou­ver­ture des agents publics en santé et en pré­voyance avec une meilleure par­ti­ci­pa­tion finan­cière des employeurs publics.

L’UNSA Fonction publi­que est donc prête à par­ti­ci­per à des dis­cus­sions ou à des négo­cia­tions.

Au CCAS, à la Mairie et à la Métropole de Montpellier, nous avons demandé au Maire-Président de ne pas attendre les dates fixées par les ordonnances pour prendre en charge la mutuelle et le maintien de salaire de tous les agent.es de nos collectivités.